La médecine n’est jamais à court d’innovations

La médecine actuelle permet de guérir plus de 80% des maladies. Même si certaines restent encore incurables pour le moment, comme certains cancers ou d’autres pathologies rares, nous vivons une époque où la médecine est exceptionnelle. Et pourtant, elle n’en est qu’à ses balbutiements. Chaque jour, chaque mois, chaque année, de nouvelles solutions voient le jour pour permettre aux médecins d’aller encore plus loin.

D’ici quelques dizaines d’années, nous serons capables de « réparer » ou remplacer n’importe quel organe. Oui, vraiment n’importe lequel ! Fascinant, n’est-ce pas ? Mais ce n’est pas les seules innovations qui auront lieu dans un futur proche. Envie d’en savoir plus ? Lisez la suite de l’article.

Faciliter la vie des médecins au maximum

On sait que les professionnels de la santé ont la vie rude. Pour leur permettre d’exercer leur métier avec le moins de stress possible, de nombreuses solutions ont vu le jour. C’est notamment le cas d’Etiam, qui permet entre autres de transférer et visualiser des résultats d’examens à distance. 

L’intérêt ? Imaginez que vous soyez un médecin spécialisé dans l’audition et que vous avez besoin de l’avis d’un expert en neurosciences sur un résultat d’examen. En quelques clics, ce dernier à accès aux documents, sans avoir à bouger de son cabinet. 

Des projets toujours plus fous

Mais l’outil cité précédemment n’est rien en comparaison d’autres innovations. Aviez-vous entendu parler des nouveaux plâtres testés en ce moment même ? Contrairement à ceux que nous connaissons tous, lourds et encombrants, ces derniers sont réalisés en impression 3D à partir du Nylon. Terminées les galères du quotidien !

Et la liste est longue. D’ici 2019; une trithérapie pour lutter contre la maladie d’Alzheimer devrait voir le jour. Dans d’autres domaines, des implants pourraient diffuser des antibiotiques directement sur les endroits ciblés. Encore ailleurs, certains étudient la possibilité d’un pancréas artificiel qui diffuserait automatiquement de l’insuline dans le sang. 

Autant vous dire que nous n’avons pas fini d’en apprendre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *