Les points à surveiller avant une chirurgie esthétique

Nez biscornu, abdomen tombant, seins trop petits, cellulite encombrante … avoir recours au bistouri du chirurgien esthétique est devenu monnaie courante. C’est d’ailleurs la solution qui permet de corriger de quelques coups de scalpels le ou les défaut(s). Mais voilà, à l’image de tous les actes médicaux chirurgicaux, franchir le cap pour avoir une apparence parfaite, harmonieuse demande de se poser au préalable.

Bien choisir son chirurgien esthétique pour changer d’apparence corporelle

C’est grâce au doigté, à la maîtrise du chirurgien esthétique qu’il est possible de changer d’apparence. Dès lors, mieux vaut confier son corps entre de bonnes mains. Tout d’abord, vérifiez les qualifications du chirurgien en question auprès du Conseil National de l’Ordre des Médecins. Il vous sera alors facile de vérifier s’il dispose de la qualification – requise et indispensable – en tant que « chirurgien plastique reconstructeur et esthétique ». En outre, vous pourrez également vérifier que ce dernier a bien suivi un cursus de chirurgie générale en internant et, qu’il dispose de la spécialisation sur vous recherchez.

En parallèle, vous pourrez également vous rapprocher de la Société de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique et le Conseil National de l’Ordre pour obtenir la liste des praticiens ayant la spécialité que vous souhaitez. Préférez ensuite un cabinet de chirurgie esthétique valdeurope, non loin de votre domicile pour un suivi de meilleure qualité.

Prenez rendez-vous avec le chirurgien esthétique et posez-lui autant de questions qu’elles vous paraissent importantes mais aussi anodines. Ce dernier doit être à votre écoute, vous donner des explications, des réponses claires et précises. Il doit être en mesure de vous présenter les différentes options possibles répondant à votre demande mais aussi vous guider dans les bons choix à faire, vous expliquer précisément en quoi consiste l’acte de chirurgie mais aussi évoquer avec vous les risques, les complications éventuelles. Il se doit d’être transparent, honnête, rassurant et professionnel. L’idéal est l’instauration d’un climat de confiance entre lui et vous. Vous devez vous sentir en confiance.

Savoir discerner le bon moment pour passer à l’acte

Changer d’apparence n’est pas un acte anodin. Cela peut changer radicalement votre aspect et il se peut que vous puissiez avoir du mal à vous reconnaître dans un premier temps. De ce fait, la décision doit être mûrement réfléchie, mesurée. Inutile donc de franchir le cap sur un coup de tête voire une idée en l’air. Ne vous laissez pas influencé par une tierce personne. Votre corps vous appartient. Mieux vaut, avant de prendre sa décision, en parler avec votre entourage, votre famille. N’hésitez pas à croiser les avis. Vous pouvez aussi en parler avec votre médecin traitant qui pourra évoquer avec vous les éventuelles alternatives à la chirurgie.

Définir avec exactitude le type d’opération envisagé et surtout les attentes

Il existe de nombreuses alternatives thérapeutiques pour traiter une malformation ou corriger un défaut. Il est donc utile de vérifier que la chirurgie esthétique – cryodipolyse, liposuccion, abdominoplastie, lifting, augmentation mammaire par exemple – envisagée correspond bien à votre problème et saura y répondre avec efficacité. Ayez également à l’esprit qu’une correction peut en nécessiter une autre.

Établissez la liste des objectifs que vous souhaitez atteindre afin de ne pas être déçus après l’acte. Le fait de bien répertorier ses attentes permet d’atteindre un niveau de satisfaction après l’intervention, sans quoi, vous serez insatisfait par le résultat même s’il améliore votre apparence en tous points de vue. Gardez en mémoire, que la chirurgie esthétique est là pour parfaire votre apparence et non pas pour faire de vous une personne différente.

Pour rappel, prenez le temps de bien comprendre les tenants et les aboutissants. Prenez le temps de la réflexion avant de signer le document d’opération.

Avoir connaissance au centime près des honoraires

Au-delà de 70 euros, le praticien doit vous fournir un devis précis. Ce dernier doit comporter les frais d’hospitalisation, les éventuels frais de clinique, les honoraires du chirurgien mais aussi de l’anesthésiste, le coût et les caractéristiques du matériel implanté. Le devis doit également mentionner la durée de l’intervention. Il doit être signé par le chirurgien. Vous le signerez une première fois, seule la signature dans un délais de 15 jours ouvrables actera l’acte et signifiera que vous l’aurez compris et surtout accepté dans toute sa globalité.

Les acomptes et les paiements par prélèvement automatique ne sont pas viables. Seulement après l’opération et après réception de la facture, qu’il vous faudra vous acquitter de la somme due.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *